Actualités

Nous avons aimé

Château, face Nord !

Le chantier durera de trois à quatre mois. Les travaux portent essentiellement sur la restauration de la façade du logis Nemours et le retour sur la tour Saint-Pierre. Les pierres de taille et les enduits seront repris et nettoyés ainsi que les huisseries très dégradées. Le statut du château est identique à celui du Palais de l’Ile mais Annecy (ville historique) n’en n’avait pris possession que le 28 juillet 1953.

Du côté de la rue de la Providence...

Le Boutik-Hôtel s’est ouvert au 2 rue des Marquisats. Une boutique a été aménagée à l’entrée de la rue de la Providence : ce qui ouvre une perspective sur le port et donne une ambiance nouvelle à cette rue un peu confidentielle.

En ce qui concerne la propriété des sœurs de Saint-Joseph, les constructions qui entourent l’ancien cloître du second monastère de la Visitation seront aménagées en appartements et conserveront l’allure générale de l’ancien couvent. La communauté s’installera dans la partie riveraine de la rue de la Providence : la chapelle de la Galerie, le musée, la cour des Entretiens et la chapelle du second monastère sont donc conservés. Côté Marquisats, les échanges de terrains avec la ville, permettront les constructions d’un parking souterrain de 600 places et d’immeubles avec surfaces commerciales, la maison Aussedat étant conservée. Du parc public aménagé sur le site des Tresum, on pourra rejoindre la côte Perrière après avoir contourné l’ancien cloître. Toutefois ce cloître ne sera pas rendu public, mais il a été pris des dispositions pour qu’il puisse être visité ponctuellement.

Par la suite, le secteur des Marquisats devrait faire l’objet d’une requali cation avec notamment la disparition de l’hôtel de police et l’aménagement d’un vrai port paysager.

Église Saint-Maurice

L’église a retrouvé les boiseries de l’abbaye de Talloires. Le tableau classé de Jean Kraeck, La Sainte-Famille, fait encore l’objet de travaux complémentaires : la restauratrice ayant retrouvé une pigmentation d’origine qu’elle veut valoriser. La ville d’Annecy a choisi l’atelier de restauration pour la fresque en trompe-l’œil du chœur et la vierge en gloire. L’orgue va être remis en bon état de fonctionnement.  

Interrogation ...

À propos de la statue de Berthollet

Nous avions évoqué la récente inscription sur la liste du patrimoine historique de la statue de Berthollet. Un internaute a déclenché un débat en voulant recti er sur Wikipédia la date de son décès : il avait lu sur le piédestal de la statue d’Annecy que Berthollet était décédé le « XXII novembre 1822 » et non pas le 6 novembre comme indiqué dans les biographies. Il nous a été demandé d’arbitrer : nous avons formellement confirmé la date du 6 novembre. Les plaques doivent donc toujours être rédigées avec précision, même s’il faut presque deux siècles pour s’apercevoir d’une erreur !