Conférences

Deux prochaines conférences

Le Syndicat Intercommunal du Lac d’Annecy,       le SILA

Le lac a été sauvé parce qu’à partir de 1958, il a été progressivement coupé de l’agression que représentait le déversement d’eaux usées de plus en plus nocives et de plus en plus abondantes dans le plan d’eau d’une capacité limitée. Deux égouts collecteurs disposés en fer à cheval sur les deux rives captent les eaux usées pour les conduire à la station de dépollution SILOË avant rejet dans le Fier. L’histoire du SILA et son rôle actuel pour le traitement des eaux usées et l’incinération des ordures ménagères seront évoqués, au cours de deux conférences, par Pierre Bruyère, président du SILA, vice- président du Grand Annecy et maire de Poisy.

Mardis 21 février et 21 mars.

Salle Yvette Martinet à 18 heures précises.

 

---------------------------------

Les conférences du 1er semestre 2023

Mardi 17 janvier.

Le lac d’Annecy est-il toujours pur ?

Les modifications climatiques qui ont provoqué des retraits spectaculaires du lac au cours de ces dernières saisons estivales, ont donné lieu à des commentaires dans la presse internationale qui ont conduit les Annéciens à s’interroger sur la situation du lac. Mais qu’est-ce qu’un lac pur ? Le professeur Victor Frossard de l’Université Savoie Mont Blanc suit le lac depuis plusieurs années, il rappellera les critères de pureté d’un lac et nous fera part des dernières analyses qui vous apporteront les réponses aux questions. 


Mardis 21 février et 21 mars.

Le Syndicat Intercommunal du Lac d’Annecy, le SILA.

Le lac a été sauvé parce qu’à partir de 1958, il a été progressivement coupé de l’agression que représentait le déversement d’eaux usées de plus en plus nocives et de plus en plus abondantes dans le plan d’eau d’une capacité limitée. Deux égouts collecteurs disposés en fer à cheval sur les deux rives captent les eaux usées pour les conduire à la station de dépollution SILOË avant rejet dans le Fier. L’histoire du SILA et son rôle actuel pour le traitement des eaux usées et l’incinération des ordures ménagères seront évoqués, au cours de deux conférences, par Pierre Bruyère, président du SILA, vice- président du Grand Annecy et maire de Poisy.

 

Mardi 18 avril.

Réflexions sur l’urbanisme des bords du lac d’Annecy.

De nombreuses constructions accompagnent le formidable développement économique de la région annécienne. Celles implantées sur les bords du lac ne risquent-elles pas de nuire à « la santé » du lac. Question fondamentale et délicate sur laquelle Arnaud Duteil nous invitera à réfléchir. Le conférencier était jusqu’en début de cette année le directeur du CAUE de Haute-Savoie, Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement de Haute-Savoie.

 

Mardi 16 mai.

ASTERS, la faune et la flore pour les réserves naturelles lacustres. 

L’écosystème d’un lac est d’une grande importance pour la faune et la flore, mais aussi pour la qualité de l’eau. On sait que les roseaux jouent un rôle de filtration des eaux, et la végétation est un rempart contre l’éboulement des rives. Thierry Lejeune, président de l’association ASTERS, en charge de l’administration de neuf réserves naturelles dont celles du lac d’Annecy, expliquera le rôle de cet organisme. 

 

Mardi 13 juin.

Les Vieux Safrans, au service de la restauration des bateaux en bois. 

Le lac d’Annecy a toujours été un plan d’eau très fréquenté pour la navigation. Son histoire n’est pas oubliée puisque la mise à l’eau de l’Espérance III rappelle la période des bricks. La batellerie en bois a été très développée et des amateurs passionnés s’attachent à restaurer des bateaux qui ont marqué la navigation sur le lac. Ils nous expliqueront leur travail qui se fait dans les locaux de l’ancienne usine des Forges de Crans et nous présenteront des photos de leurs réalisations. 

 

Salle Yvette Martinet à 18 heures précises.

 

------------------------------------------

Conférence du mardi 17 janvier

Le lac d’Annecy est-il toujours pur ?

par Victor Frossard

Les annéciens se questionnent fréquement sur l'état de leur lac : les retraits de ces des dernières années, la diminution du volume de poissons, les changements de couleur de l'eau, les pollutions diverses liées à l'urbanisation, aux pratiques touristiques et aux transports sur les rives, ... Le professeur Victor Frossard, de l'Université Savoie Mont-Blanc a en charge le suivi de la "qualité" du lac pour le compte du SILA. Le conférencier a montré , par de nombreuses représentations visuelles, les différents critères de qualité suivis, certains imposés par la réglementation, d'autres demandés par le SILA, en particulier les polluants et les zones de pollution, le suivi hallieutique, les espèces invasives, ... ainsi que les mesures prises pour maintenir le lac dans l'état de "pureté" actuel. Mais il a montré aussi que cette notion est évolutive, comme l'est dans l'histoire la qualité de l'eau du lac.

 

Ci-dessous quelques images de cette conférence. Cliquez sur les vignettes, puis sur les photos pour les agrandir.